Les îles grecques figurent parmi les destinations phares d’une croisière en Méditerranée. Différents itinéraires parcourent les Cyclades et font halte à Crête. Avec La Canée située sur la côte nord de l’île, Agios Nikolaos est une autre escale crétoise très appréciée. Cette petite localité posée au bord du golfe de Mirabello, sur le littoral oriental, à une soixantaine de kilomètres d’Héraklion, plait pour son ambiance festive, mais aussi pour son cachet pittoresque typique des villages grecs dont elle n’a pas su se départir. Durant une étape de croisière dans la cité crétoise, de belles découvertes attendent les croisiéristes.

Tâter le pouls d’Agios Nikolaos autour du miroir sans fond

Agios Nikolaos est à cheval sur de petites collines, elles-mêmes articulées autour d’un lac formé lors d’une éruption volcanique, celle de Voulismeni.

Selon la légende, les déesses Athéna et Diane se seraient baignées dans ce point d’eau sans fond. En vérité, le lac affiche une profondeur de 64 m environ. Ceux qui veulent guetter l’apparition de ces divinités grecques peuvent s’attabler dans l’un des tavernes et cafés qui ont ouvert leurs portes tout autour du lac.

Où aller à Agios Nikolaos ?

L’une des typiques barques du lac Voulismeni !

C’est l’occasion de goûter à la cuisine crétoise, considérée comme une des plus saines dans le monde. Dégustez de généreux mezze crétois en guise d’entrée avant de goûter aux fameux dolmades, ces feuilles de vigne farcies de viande hachée ou de légumes. Les poissons et fruits de mer fraîchement pêchés et grillés sont d’autres délices à savourer.

Des magasins et autres commerces se trouvent tout autour du lac Voulismeni, où bat le cœur d’Agios Nikolaos et palpite sa vie nocturne. Ce miroir étincelant est relié à la mer Égée par un petit canal qu’empruntent les bateaux de pêche tout au long de la journée.

Au bord de la mer se trouvent quelques plages dorées comme celles d’Ammoudi, d’Amnos et d’Almyros pour les amateurs de farniente durant une croisière en Grèce. Depuis le lac, de belles balades le long d’étroites ruelles permettent de découvrir un Agios Nikolaos plus pittoresque avec ses belles maisons traditionnelles et ses placettes.

D’intéressantes visites culturelles en perspective

Que faire à Agios Nikolaos ?

Le port d’Agios Nikolaos a historiquement joué un rôle très important durant la domination Vénitienne.

Agios Nikolaos doit son nom à une petite église de facture byzantine construite entre le 7e siècle et le 9e siècle, celle de Saint-Nicolas. L’édifice religieux ancien a su faire face aux assauts du temps et présente encore des fragments de la peinture originelle habillant le dôme.

Une partie de cette toile représentant des végétaux et des formes géométriques est en effet recouverte de fresques datant du 14e siècle. Pour en apprendre davantage sur le passé d’Agios Nikolaos, un tour au musée folklorique, donnant sur une rue très animée près du lac Voulismeni, s’impose.

Ses expositions relatent comment ce paisible village de pêche est devenu en quelques années, une destination touristique réputée. Des objets du quotidien et des photos permettent de s’immerger dans l’Agios Nikolaos d’antan. L’on peut aussi y admirer des broderies et autres réalisations textiles traditionnelles typiques de la région.

Des icônes et des manuscrits complètent la collection du musée. Les amateurs d’histoire ne manquent sous aucun prétexte le musée archéologique, un des plus importants de l’île avec celui d’Héraklion. Au fil de sa dizaine de salles d’exposition défilent différents objets hérités de l’époque minoenne, dont des sarcophages.

L’établissement culturel garde aussi jalousement une riche collection composée d’un millier de vases, d’orfèvrerie et d’objets en bronze.

À voir autour d’Agios Nikoalos


Depuis la localité crétoise, l’on peut étendre sa balade à une douzaine de kilomètres, à Elounda. Ce coquet village est célèbre pour ses établissements hôteliers étoilés. Quelques salins émaillent son littoral aux côtés de ses plages dorées.

Depuis Elounda, une balade au fil de l’eau jusqu’à la presqu’île de Spinalonga fermant le golfe de Mirabello est très appréciée. De ce bout de terre aride émerge une forteresse vénitienne retranchée derrière d’imposants remparts. Longtemps, les Vénitiens y ont fait face à l’assaut des Turcs.

Autrefois, un isthme reliait Spinalonga au reste de la Crête, mais par souci de sécurité, il est détruit. La fortification a par la suite délaissé son rôle défensif pour devenir une léproserie. Abandonné, ce monument dévoile des vestiges majestueux habillant le paysage de Spinalonga.

Durant une escale à Agios Nikolaos, il serait toutefois dommage de se limiter au littoral, tant l’arrière-pays réserve d’intéressantes découvertes. Les plus aventuriers n’hésitent pas à partir à la conquête des gorges de Ha, situées sur le chemin menant à Sitia.

C’est une grande faille d’une dizaine de mètres de large, bordée de parois pouvant atteindre 700 mètres de hauteur. Quelques cascades chantantes dévalent les remparts abrupts des gorges de Ha pour le grand bonheur des adeptes de canyoning. D’autres sites permettent la pratique de l’escalade seulement.

Vous êtes en Grèce actuellement ? 
Vous prévoyez d’y aller ?

👉 LOUEZ UN VOILIER OU UN CATAMARAN AVEC OU SANS SKIPPER ICI ! 👈