Le sirtaki

Si vous êtes amateur de danse et plus précisément de danse grecque, il est impossible que vous n’ayez jamais entendu parler du sirtaki. Cette danse populaire, connue dans le monde entier, doit ce fabuleux succès à une histoire très riche.  Elle est caractérisée par une chorégraphie très singulière qui en fait la beauté. Pour ceux qui n’en ont jamais entendu parler, l’heure est à la découverte. Suivez plutôt !

Sirtaki, de quoi s’agit-il ?

Le sirtaki, cette appellation très singulière, désigne en réalité une danse traditionnelle grecque. Si, officiellement, elle a été créée par Jean Vassilis en 1964, c’est le film Zorba le Grec qui consacre en réalité sa mise au point.

En effet, c’est dans ce film de Michael Cacoyannis qu’ont été esquivés les premiers pas de danse, qui, en réalité, sont le fruit d’un concours de circonstances. Inspiré par ses pas, Jean Vassilis mit au point une chorégraphie plus complète qui deviendra l’une des danses les plus populaires de la Grèce, le sirtaki.

Sirtaki, quelle construction chorégraphique ?

Les pas de danse du sirtaki lui valent d’être un symbole de la culture grecque. Sa signification en elle-même y est pour beaucoup. « Sirtaki » est, en effet, un diminutif du mot grec « Syrtos ». Ce dernier est utilisé pour désigner l’ensemble des danses grecques à pas lents.

« Syrtos » est un dérivé du verbe grec « siro » qui veut dire faire glisser ou faire traîner. Le Sirtaki partage donc avec le « Syrtos » la danse en ligne qui s’oriente vers la droite, à la seule différence que pour le « Syrtos », le chef de file se trouve à l’extrémité droite.

Le Sirtaki intègre également des mouvements du pidikhtós, qui caractérise l’ensemble des danses grecques utilisant des pas rapides de saut ou de rebond. Ainsi, le Sirtaki est une danse qui intègre au départ des pas très lents qui deviennent ensuite beaucoup plus rythmés et plus rapides. La danse suit un rythme d’abord de 4/4 qui passe ensuite à 2/4.

Sirtaki, comment ça se danse ?

Comme susmentionné, le Sirtaki se danse essentiellement en formation en ligne. Il existe tout de même une variante de formation d’un cercle. Dans les deux cas, les danseurs doivent poser leurs mains sur les épaules du danseur qui se trouve à côté d’eux. Il est important de souligner que les danseurs ne se font pas face ou ne se font pas dos. Ils regardent tous vers l’avant.

La danse démarre généralement par le passage du pied droit vers la gauche en le passant par l’avant. Le pas est ensuite décroisé et immédiatement suivi du croisement du pied gauche par l’arrière. Ces mouvements successifs se font très lentement.

Ensuite, il faut effectuer trois pas statiques successivement dans un mouvement droite-gauche-droite, puis reprendre avec les pas alternés. Par contre, cette fois-ci, il faut commencer par le pied gauche, en croisement vers l’avant, suivi du pied droit en croisement vers l’arrière.

Ses pas sont ainsi répétés dans un mouvement général des danseurs en ligne à droite, puis dans un mouvement à gauche, et ce, de façon successive. Le rythme s’accélère au fur et à mesure.