La guerre du Péloponnèse

La guerre du Péloponnèse fait partie des conflits à la fois politiques, idéologiques et territoriaux les plus impressionnants de l’Antiquité. Elle a opposé deux idéologies et deux forces militaires en quête d’hégémonie, Athènes et Sparte, de 431 à 404. À l’issue de cette guerre, Sparte et la ligue du Péloponnèse ressortirent vainqueurs.

La ligue de Délos vs la Ligue du Péloponnèse

La meilleure façon d’appréhender le récit des événements de la guerre du Péloponnèse est de comprendre le conflit qui oppose les deux ligues. La première, la ligue de Délos, est gouvernée par Athènes qui prône la démocratie et le commerce. La Ligue du Péloponnèse, elle, est dirigée par Sparte qui fait régner une oligarchie qui se révèle en réalité être un système politique fragile.

Il s’agit donc avant tout d’un conflit purement idéologique qui est né de l’extension du pouvoir d’Athènes à travers de nombreux jeux d’alliance. Cette extension a été perçue par Sparte comme une menace à la stabilité de son oligarchie.

Ainsi, de 431 à 404 avant Jésus-Christ, période au cours de laquelle eu lieu la guerre du Péloponnèse, Athènes et Sparte s’affrontèrent pour défendre chacun ses intérêts. Si ce conflit a été baptisé la guerre du Péloponnèse, c’est parce que son issue a été favorable à Sparte et donc à la Ligue du Péloponnèse.

Quelles en sont les origines ?

Si l’affrontement idéologique et territorial est le socle même du déclenchement de la guerre du Péloponnèse, ce sont deux petits conflits successifs qui vont contribuer à envenimer une situation déjà très tendue. Tout commença 2 ans avant le début du conflit, soit en 433 avant Jésus-Christ.

Athènes vs Corinthe

Après avoir conquis en 456 la base navale de Naupacte situé à l’ouest de Corinthe, Athènes avait à nouveau des vues sur la mer Ionienne dominée par Corinthe. Pour atteindre son objectif, elle apporta son soutien à Corcyre dans un conflit qui l’oppose à Epidamne soutenue par Corinthe.

En réponse, Corinthe fit signer à Potidée, un allié d’Athènes, un accord secret avec Sparte pour quitter la ligue de Délos et permettre à Sparte d’envahir Attique en cas de conflit. Les Athéniens et les Corinthiens se livraient ensuite une bataille à Potidée en 432.

Athènes vs Mégare

Dans le conflit qui opposait Athènes à Corinthe, cette dernière obtint le soutien de Mégare. En réponse, Athènes refusa l’accès des ports de la ligue de Délos à Mégare. Étant donné que celle-ci faisait partie de la Ligue du Péloponnèse au même titre que Corinthe, Sparte attaqua l’Attique en 431. Ce qui consacra le début de la guerre.

Le déroulement de la guerre

Tout comme les causes du déclenchement, la guerre du Péloponnèse, se dérouler en plusieurs phases.

La première phase de la guerre

La première phase de la guerre porte le nom du roi spartiate Archidamos qui initia l’invasion de l’Attique. Elle dure 10 ans, soit de 431 à 421, et fut caractérisée par un équilibre des forces entre la ligue de Délos et la Ligue du Péloponnèse. Athènes avait la plus grande flotte navale alors que Sparte disposait de l’armée de terre la plus impressionnante. Ce qui justifie que cette phase de la guerre ait duré aussi longtemps.

Le seul véritable terrain sur lequel les deux adversaires pouvaient jouer était celui des ressources financières et de l’approvisionnement en nourriture. Le siège, l’affaiblissement par les marges de l’adversaire et la défection ont été les méthodes utilisées par les deux camps pour remporter la guerre.

La deuxième phase de la guerre

En 421, Athènes réussit à obtenir la paix de Nicias. Elle en ressortit grandie du fait de ses succès consécutifs alors que la Ligue du Péloponnèse est divisée. Cette division entraîna la création de la ligue d’Argos à laquelle Athènes s’allia pour attaquer Tégée et Épidaure.

Par cette attaque, Athènes brisa ainsi la paix de Nicias conclue initialement pour 50 ans. Elle engagea ensuite une expédition en Sicile et lança des attaques successives sur des colonies corinthiennes et des alliés de Sparte.

En octobre 414, les spartiates remportèrent une bataille contre les Athéniens. S’en suivit la défaite de la flotte de secours athénienne en 413. Athènes est également affaiblie par la défection en 412 de cité d’Ionie ainsi que par un coup d’État en 411.

Après avoir refusé la proposition de paix de Sparte, Athènes doit faire face à une armée spartiate soutenue par la Perse. Un blocus maritime et terrestre sera alors mis en place par les adversaires pour empêcher les approvisionnements de blé à Athènes qui capitule finalement en 404 après une terrible famine.

Vous êtes en Grèce actuellement ? 
Vous prévoyez d’y aller ?

👉 LOUEZ UN VOILIER OU UN CATAMARAN AVEC OU SANS SKIPPER ICI ! 👈