Les grands orateurs grecs

L’art, la philosophie, la politique, l’économie sont des domaines dans lesquels sont intervenus les Grecs dans l’Antiquité. Cette étonnante capacité d’adaptation a également permis la société grecque antique de forger de grands orateurs tels que Démosthène, Cicéron  ou Périclès. Ils font partie de ceux qui, au milieu de la pléthore d’orateurs grecs, ont su se distinguer par leur prestance et la qualité de leur verbe dont leur vie est un témoignage vibrant.

Démosthène

Démosthène a vécu de 384 av. J-C à 322 avant J-C Il est né à Athènes et est mort à Calaurie. Son destin d’orateur prend forme dès lors qu’il devient successivement l’élève de Platon, de Callistratos et d’Isée. Tous ont une qualité indéniable en commun : leurs talents d’orateur, et cela ne manqua pas d’inspirer le jeune élève.

Ce qui rendit célèbre Démosthène en tant que grand orateur, c’est le fait qu’il soit à l’origine un bègue. Les moqueries de l’assistance au cours de ses allocutions le forcent à s’entraîner avec des galets dans la bouche. Dès lors qu’il a renforcé sa voix et a amélioré sa diction, il est devenu, à l’instar de son maître Isée, un orateur attique spécialiste de l’éloquence politique.

Cicéron

Ce grand homme est né le 3 janvier de l’an 106 avant Jésus-Christ à Arpino et est décédé le 7 janvier de l’an 43 avant Jésus-Christ à Gaète à l’âge de 63 ans. C’est l’un des orateurs au parcours pour le moins atypique, car son premier contact avec le monde a eu lieu par son enrôlement dans l’armée à  seulement 17 ans.

Une fois qu’il embrasse des études de droit, Cicéron se fera l’élève de nombreux orateurs politiques comme Philon de Larissa, Diodote ou Phèdre. Il travailla donc son style oratoire sur la base de leurs enseignements. Toutefois, ce sera avec Molon, un rhéteur hors norme, que Cicéron perfectionnera sa diction.

Sa carrière d’orateur prit forme à partir du moment où il fut admis au Sénat et entama une carrière politique. C’est dans ce cadre qu’il s’illustra brillamment comme le sauveur de la Patrie en résolvant l’un des scandales politiques les plus rocambolesques de l’histoire politique de la Grèce antique. À partir de là, sa force oratoire lui permit d’enchaîner les années glorieuses.

Périclès

Né vers 495 avant Jésus-Christ à Athènes, Périclès mourut en 429 avant Jésus-Christ dans la même ville. C’est sa fonction d’homme d’État qui mènera Périclès à son destin d’orateur hors pair.

Il a poli son art oratoire en fréquentant de grands philosophes tels que Anaxagore et Zénon d’Élée. Très tôt, l’homme développe un charisme rhétorique unique qu’il entretient au travers de sa relation personnelle avec des artistes tels que Hippodamos ou Phidias.

C’est cependant la politique qui le révéla au monde totalement. Son entrée en politique en 472 avant Jésus-Christ est marquée par la récitation d’une liturgie unique sur les Perses d’Eschyle, une tragédie grecque qu’il contribue à rendre encore plus célèbre.

Son talent d’orateur et sa carrière politique étaient intimement liés. Ces nombreuses interventions au sein du parti et à la tribune des institutions d’État permirent de profondes réformes politiques et civiles à Athènes.