La guerre de Troie

Lorsqu’on passe en revue l’histoire de la Grèce antique et ses moments les plus marquants, la guerre de Troie apparaît incontestablement comme l’une des meilleures références. Pour de nombreuses personnes, l’histoire de cette guerre reste un mystère même si son évocation ne laisse pas indifférent. Si cette guerre est aussi célèbre, c’est en raison des événements qui ont marqué son déroulement, depuis celui qui en est à l’origine jusqu’aux différentes expéditions. Voici ce qu’il faut en savoir.

Comment tout a commencé ?

Le déclenchement de la guerre de Troie a eu lieu de façon tout à fait improbable. Il s’agit d’une guerre qui opposa les Troyens au roi de Sparte sur la base de querelles sentimentales.

Tout commença à l’occasion du jugement du Mont Ida. Pâris, le fils du roi de Troie Priam, dut choisir entre les promesses respectives d’amour de la femme la plus belle du monde, de puissance militaire et de royauté des déesses Aphrodite, Athéna et Héra. C’est finalement la première option, celle d’Aphrodite, que le prince Pâris choisit.

Alors qu’il se rend à Sparte pour négocier le retour d’Hésione capturé à l’issue de la première guerre de Troie, Pâris fait la connaissance d’Hélène, l’épouse du roi de Sparte. Tombé sous le charme de cette dernière, le prince troyen l’enleva, voyant en elle un coup du destin, une réponse de la promesse  d’Aphrodite. Il provoqua par la même occasion la colère du roi Ménélas de Sparte.

La 1re expédition et la défaite de Mysie

Furieux et avec pour ambition de récupérer son épouse, le roi Ménélas convoqua, au nom du serment de Tyndare, la majorité des rois grecs.

C’est à travers une expédition dans toute la Grèce et assisté de Nestor que le roi Ménélas rappela aux rois grecs leurs promesses d’assistance en cas de guerre. Fort des troupes et de la flotte de tous ces rois, Ménélas décida d’envahir Troie 2 ans après l’enlèvement d’Hélène.

La guerre eut lieu en deux temps. Dans une première expédition, le débarquement eut lieu en Mysie, où débuta un affrontement sans merci entre les troupes  du roi de Mysie, Télèphe, et celles de Ménélas. Les troupes de ce dernier durent alors se replier. Ce qui consacra une trêve de 8 ans.

La 2e expédition et la furie d’Achille

Une deuxième expédition est alors apprêtée, mais déjà, elle doit faire face à plusieurs oppositions. La première est la colère de la déesse Artémis qui provoqua le blocage de la flotte d’Agamemnon aux portes d’Aulis. C’est le sacrifice de la fille de ce dernier qui calma finalement la déesse. Elle permit à la flotte d’arriver à Troie, où les événements se dérouleront en 3 temps.

Les 10 ans de siège de Troie par les Grecs

À l’issue du premier affrontement, l’armée grecque perdit l’un de ses meilleurs guerriers. Elle fut ensuite attaquée par Cycnos dans un deuxième assaut qui fut encore plus sanglant que le premier, d’autant que l’homme est pratiquement invincible. C’est finalement Achille, fils du roi Pélée et de Thétis, qui en viendra à bout lors d’une contre-attaque.

Cette victoire initia le début des négociations entre les Grecs et les Troyens pour le retour de la reine Hélène. Face à l’opposition farouche des Troyens, les Grecs employèrent les grands moyens.

Sur instigation d’Achille, un siège fut mis en place et les vivres furent coupés à Troie. S’en suivit une attaque des 11 cités d’Anatolie dépendant de Troie. Ce énième affrontement permit à Achille et Agamemnon de faire captives respectivement Briséis et Chryséis.

La colère d’Achille

Humilié par Agamemnon, Achille se retrancha dans une colère noire. Après avoir juré de ne pas retourner au combat, il demanda à Zeus de donner l’avantage aux Troyens sur les troupes grecques. Cette promesse consacra une série de défaites des Grecs qui, n’en pouvant plus, sollicitèrent à plusieurs reprises l’intervention d’Achille. Celui-ci se refusa à reprendre le combat.

Alors qu’il fait finalement preuve d’indulgence, autorisant Patrocle à utiliser ses armes pour porter secours aux troupes grecques, il sera à nouveau déçu. Patrocle prit l’initiative d’affronter le frère de Pâris, Hector, brisant ainsi la promesse faite à Achille et y laissa la vie. Pour  la mort de Patrocle, Achille affronta Hector, le tua et traîna son corps dans toute la cité.

La tactique du cheval de Troie

C’est cette tactique de guerre qui rendit célèbre la guerre de Troie. En effet, les Grecs se sont servis comme appât d’un cheval forgé de toute pièce dans lequel ont été dissimulés des soldats.

Alors que les Troyens avaient interprété la présence de ce cheval comme une offrande de la déesse Athéna, ils ouvrirent une brèche dans la muraille de Troie pour le faire entrer. Les Grecs purent alors attaquer la ville de l’Intérieur en pleine nuit dans un combat rapproché. Cette ruse consacra alors la victoire des Grecs sur les Troyens et la fin de la guerre de Troie.