La Grèce est un pays aux montagnes escarpées, aux plages tranquilles et aux collines vallonnées de maisons blanches.

C’est l’une des destinations touristiques les plus prisées au monde à cause de sa beauté inégalée et des nombreux paysages qu’elle offre.

Son drapeau est tout aussi beau avec ses magnifiques couleurs qui forment une croix. On vous présente ici sa signification ainsi que son histoire.

Historique du drapeau de la Grèce

C’est en 1807 que l’on voit pour la première fois un drapeau à fond bleu marqué par une croix blanche. Il a été présenté lors du serment du plus grand héros de la révolution grecque contre les Ottomans : Theodore Kolokotronis.

En 1822, il a été établi un décret sur lequel on pouvait distinguer trois différents drapeaux pour chacune des forces militaires du pays : un drapeau comme celui utilisé actuellement pour la marine militaire, un autre pour la marine marchande et un dernier avec un fond bleu et une croix blanche pour les forces terrestres.

En 1832, parmi les trois drapeaux, c’est celui des forces maritimes qui a été choisi, mais il n’a été utilisé que pendant une année. En 1833, celui des forces terrestres a été officiellement choisi comme drapeau national par Othon de Bavière. De 1833 à 1973, ce drapeau est resté officiel, mais les teintes et les proportions changeaient constamment.

Puis, au cours du régime dictatorial en 1969, le drapeau de la marine fut réutilisé jusqu’au retour de la démocratie. De 1975 à 1978, la Grèce utilisa encore une fois le même drapeau.

Et à la fin de l’année 1978, il a finalement été choisi comme le drapeau officiel de la Grèce jusqu’à aujourd’hui.

Que symbolise le drapeau de la Grèce ?

Le drapeau de la Grèce est constitué de neuf bandes :

  • quatre bandes blanches qui symbolisent les fustanelles blanches des combattants grecs lors de la conquête pour l’indépendance nationale ;
  • cinq bandes blanches qui rappellent les 5 mers qui entourent la Grèce (la mer Ionienne à l’ouest, la méditerranée, la mer Égée à l’est, la mer de Tharce au nord et la mer de la Crète).

Ensemble, ces neuf bandes symbolisent les neuf syllabes constituant la devise grecque « Eleftheria i thanatos » qui a pour signification « La liberté ou la mort ». C’est le cri de guerre utilisé par l’armée de la Grèce au cours de la lutte pour l’indépendance en 1821 contre les Turcs à un moment où les soldats étaient en infériorité numérique.

Dans le drapeau, on retrouve une croix blanche dans un fond bleu tout en haut dans l’angle gauche. Cette croix symbolise la foi chrétienne.

Selon les croyances du pays, elle donne la victoire à celui qui la possède. La croix rappelle aussi une vision dans laquelle l’empereur Constantin 1er a vu une croix lui révéler qu’il devrait créer une nouvelle Rome en Europe orientale à Byzance.

Mais au-delà de cette signification, c’est également un symbole d’unité, car la majorité des maisons du pays sont peintes avec ses couleurs dans une belle harmonie.